Examen des milieux oculaires
MÉDECINE

Comment se déroule une consultation chez l’ophtalmologue?

Un patient est généralement amené à fixer un rendez-vous chez l’ophtalmologue en cas de constatation d’une maladie ou d’un trouble oculaire ou en cas de recommandation par le médecin traitant. Il doit effectivement consulter un spécialiste de l’œil et de la vision pour obtenir un traitement ou un équipement optique adapté. Et voici comment se déroule une visite chez l’ophtalmologue.

La phase d’échange

Toute consultation chez l’ophtalmologue débute par un temps d’échange entre le spécialiste et le patient. L’ophtalmologue demande à son patient de présenter ses antécédents médicaux afin de les connaître et de constituer un dossier complet.

Tout d’abord, il lui pose des questions sur ses antécédents médicaux familiaux puisque certains troubles de la vision sont héréditaires ou liés à une maladie en particulier. Puis, il l’interroge sur ses antécédents personnels, notamment sur ses traitements en cours, ses allergies et les choses qu’il consomme au quotidien.

Ici, l’objectif de l’ophtalmologue est de découvrir les éventuelles causes des maladies ou troubles oculaires afin de les diagnostiquer et de les traiter correctement. Ainsi, le patient doit donc indiquer avec précision les caractéristiques de ses symptômes : date d’apparition, fréquence, type de douleurs et de gênes visuelles, …

La phase d’examens

Contrôle de l’acuité visuelle

Après la phase d’échange, la consultation se poursuit par l’examen du patient. L’ophtalmologue contrôle l’acuité visuelle de ce dernier en vérifiant comment il perçoit les objets et s’il arrive à bien en distinguer les détails. Ensuite, il effectue un petit test de vue en demandant au patient de lire des lettres de différentes tailles sur un support placé à 5 mètres de lui.

Examen des milieux oculaires

Pour examiner les milieux oculaires, l’ophtalmologue utilise un appareil conçu spécialement pour les professionnels de la vision : la lampe à fente ou biomicroscope. Cet instrument permet d’inspecter la surface oculaire et les structures internes de l’œil. Ce qui signifie qu’il est efficace pour examiner l’œil et l’état de la cornée en détail.

Mesure de la pression intra-oculaire

L’étape suivante consiste à mesurer la pression intra-oculaire. Ici, l’ophtalmologue se sert d’un appareil appelé tonomètre pour contrôler le niveau de pression à l’intérieur de l’œil et pour dépister un glaucome ou d’autres lésions oculaires. Il peut également faire le suivi d’une chirurgie ophtalmique à l’aide de cet instrument.

Analyse du fond d’œil

L’ophtalmologue analyse le fond d’œil à l’aide d’un ophtalmoscope. Cet appareil permet, en effet, d’éclairer les milieux internes de l’œil, notamment la rétine, la cornée, les cristallins et l’humeur aqueuse et il aide le spécialiste à détecter et à confirmer différentes maladies : cataracte, dégénérescence maculaire, DMLA, hypertension, leucémie, …

Mesure de l’épaisseur de la cornée

L’ophtalmologue peut utiliser un pachymètre pour mesurer l’épaisseur de la cornée avant un traitement laser de la vision et pour pouvoir estimer la tension oculaire du patient. Sinon, il peut aussi se servir d’un topographe cornéen ou d’un OCT spectral pour effectuer une prise de mesure sans contact. Il convient de noter que ce genre d’examen permet également de dépister certaines pathologies du genre kératocône ou dégénérescence pellucide marginale. Et il est efficace pour diagnostiquer un glaucome.

La prescription médicale

Une fois les différents examens terminés, l’ophtalmologue présente ses conclusions et prescrit un traitement médicamenteux ou la correction des défauts oculaires par le port d’équipements spéciaux du genre lunettes ou lentilles.

Il y a lieu de préciser qu’une ordonnance est valable trois ans, mais une visite annuelle chez l’ophtalmologue est nécessaire pour faire des contrôles. Par ailleurs, il n’est pas obligatoire de passer par un médecin généraliste pour consulter un ophtalmologue. Puis, il faut éviter de reporter un examen annuel chez l’ophtalmologue.

Enfin, il ne faut pas penser que les infections oculaires ou les troubles de la vision peuvent se guérir d’eux-mêmes. Les maladies oculaires sont généralement faciles à traiter au début. Donc, il faut songer à consulter un spécialiste le plus tôt possible.

Facebook Comments