dermopigmentation
BEAUTÉ

Dermopigmentation : comment cette méthode peut-elle réparer la peau ?

Inspirée du tatouage, la dermopigmentation est une pratique qui s’est récemment développée comme technique médico-esthétique. De plus en plus sollicité pour réparer différentes déformations au niveau du derme, ce type d’intervention est source de plusieurs interrogations auprès des novices. Top ou flop ? Faisant le point sur la dermopigmentation pour réparer la peau en vue de mieux vous informer sur cette intervention !

Dermopigmentation : de quoi s’agit-il ?

Pour pouvoir comprendre son fonctionnement et ses attraits, il est avant tout important de savoir ce qu’est réellement la dermopigmentation. Si beaucoup la confondent avec le tatouage en raison des pratiques qui peuvent être assez ressemblantes, l’objectif et les équipements sont ceux qui différencient largement ces 2 procédés. Contrairement au tatouage qui est pratique dans l’optique d’apposer des inscriptions stylées et indélébiles sur la peau, la dermopigmentation comme sur maud.fr est pratiquée dans le cadre d’une bonne modification esthétique, et ce à partir de pigments semi-permanents.

Ainsi, la dermopigmentation consiste à implanter des pigments naturels sous la couche superficielle de la peau, entre l’épiderme et le derme, donnant ainsi une coloration visible par transparence pour un résultat purement esthétique. Ce travail est généralement effectué à l’aide d’un appareil électronique de haute technologie avec une aiguille jetable. Par rapport au tatouage artistique, cette technique nécessite plus de connaissances médicales, au-delà du fait que le principe est le même. Les pigments, bien tolérés par l’organisme, se présentent sous la forme d’une solution stable de poudres colorées. Par ailleurs, les colorants utilisés peuvent être d’origine minérale ou organique : ils doivent être stériles.

La technique corrige donc les imperfections de la peau en jouant sur les couleurs et restaure l’harmonie du visage de manière très naturelle.

Les techniques utilisées pour la dermopigmentation

Aujourd’hui, les professionnels dans la réalisation de la dermopigmentation misent sur 2 techniques différentes pour préconiser une réparation effective pour la peau des patients.        

  • La technique de remplissage :

C’est certainement la technique de dermopigmentation la plus connue et la plus utilisée par les experts. Le procédé consiste à remplir les zones à modifier préalablement définies de pigment coloré pour octroyer un résultat satisfaisant. Ce procédé est utilisé pour les prises en charges importantes comme le redessinement de l’aréole mammaire, le camouflage des cicatrices, la coloration des vitiligos, etc.  

  • La technique poil par poil :

La technique poil par poil est une option plus. Cette technique crée l’illusion de faux cheveux et est utilisée pour traiter l’alopécie, compléter les sourcils, etc.

Une intervention simple, mais efficace !

À l’aide d’un pistolet muni de minuscules aiguilles (jetables) contenant des pigments minéraux en poudre, l’expert redessinera l’aréole mammaire ou tous autres problèmes cutanés. La couleur choisie doit être plus proche de la teinte originale de la peau. Les patients pourront parfaitement retrouver leur peau normale et d’une couleur uniforme, peu importe leurs défauts. Une fois réalisée, la pigmentation dure entre 1 et 5 ans selon le type de peau et la couleur utilisée pour combler les imperfections. Un pigment foncé durera plus longtemps qu’une teinte claire.